Grain.org :

Quand on parle des grands responsables du changement climatique, on a tendance à penser aux voitures et aux avions. Mais les transformations qui, au siècle dernier, ont bouleversé nos modes de production et de consommation alimentaires ont provoqué plus d’émissions de gaz à effet de serre que les transports. Et qui sont les principaux coupables ? Les industries de la viande et du lait.

L’estimation officielle la plus souvent citée indique que le système alimentaire cause jusqu’à 30 pour cent du total des émissions de gaz à effet de serre (GES). Une partie de ces émissions provient de la progression des aliments pré-empaquetés et congelés, l’augmentation des distances parcourues par la nourriture et la montée du gaspillage alimentaire. Mais la source la plus importante des émissions de GES liées au système alimentaire est l’intensification de la consommation de viande et de produits laitiers, qui est rendue possible par l’expansion de l’élevage industriel et des cultures fourragères gourmandes en produits chimiques. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), la production de viande à elle seule génère aujourd’hui plus d’émissions de GES que l’ensemble du secteur des transports dans le monde entier.

Lire sur mondialisation.ca

ICI Radio-Canada : Changements climatiques : l’UQAT sera l’hôte du sixième Forum Planèt’ERE