Denis Villeneuve / Le Quotidien :

Un jour peut-être, les citoyens du Saguenay pourront traverser la Réserve faunique et se déplacer à Montréal en seulement deux heures confortablement installés à bord d’un système de navettes sur monorail à grande vitesse (MGV) mues par des moteurs-roues que tente de développer la Coopérative de solidarité MGV.

Ce rêve technologique, Patrick Leclair tente présentement de le réaliser en convainquant les citoyens, les municipalités du Québec, des entreprises privées et les gouvernements à embarquer dans un projet collectif qui révolutionnerait le transport interurbain dans la province.

En entrevue au Quotidien, M. Leclair rappelle que dans les années 90, l’Institut de recherche en électricité du Québec (IREQ) et le chercheur Pierre Couture ont développé le concept du moteur-roue électrique utilisant des champs magnétiques permettant d’être intégré dans des systèmes de transport. À partir de cette innovation est venue l’idée de développer un nouveau réseau de transport interrégional par monorail suspendu pouvant filer à une vitesse de 250 km/h. « Nous sommes conscients que le MGV n’est pas commercialisable aujourd’hui. La technologie du moteur-roue est utilisée à d’autres fins. Notre projet consiste à prendre ce qui existe déjà comme technologie et à l’intégrer à un système de transport interurbain », explique le président de la coopérative.

Lire sur Le Quotidien