ICI Radio-Canada :

Le drame de Lac-Mégantic a donné lieu à de nombreuses recommandations visant à renforcer la sécurité ferroviaire. Mais, selon certains experts, peu de mesures ont vu le jour, malgré le traumatisme de 2013. Six mots pour comprendre l’état actuel des choses. « On a modifié la réglementation ferroviaire dans le sens où on ralentit le mouvement des trains dans certaines zones », note Allen Hamel, consultant en sécurité et gestion d’urgence. Pour l’expert ferroviaire Jacques Daniel Vandersleyen, « il y a encore de gros efforts à faire ».

Lire sur ICI Radio-Canada

Trois ans après la tragédie de Lac-Mégantic, qu’est-ce qui a changé?

La Presse Canadienne :

Le convoi en cause à Lac-Mégantic était constitué de wagons DOT-111, pointés du doigt comme étant trop fragiles pour le transport des hydrocarbures. Depuis, Ottawa a ordonné le retrait progressif de ce type de wagons déjà en circulation. Les DOT-111 utilisés pour transporter du pétrole brut et de l’éthanol doivent être retirés du service ou modernisés d’ici 2017. Les nouveaux wagons qui seront construits devront être faits d’un acier plus épais et comporter un bouclier protecteur et une protection des raccords supérieure.

Lire sur L’actualité

Mémoire de Convoi-Citoyen déposé au Comité permanent des transports

Lors de son passage à Lac-Mégantic le 26 avril 2016, M. Garneau a voulu rassurer les méganticois… opération ratée! Peu avant sa visite, M. Garneau disait : «Comment s’assure-t-on que les premiers répondants peuvent réagir dans le cas où il y a un déraillement avec possiblement une explosion, ou une fuite de matière dangereuse ? C’est cela qui me préoccupe le plus.» Contrairement à lui ce qui nous préoccupe le plus ce sont LES CONDITIONS dans lesquelles ces matières dangereuses circulent!