AP :

Alors qu’un séisme record a secoué une partie de l’État de l’Oklahoma où la production pétrolière et gazière est très présente, samedi, la pression monte afin que les eaux usées provenant de l’industrie cessent d’être entreposées très profondément dans le sol. Un tremblement de terre de magnitude 5,6 est survenu tôt samedi matin dans le centre-nord de l’Oklahoma, a rapporté la Commission géologique des États-Unis (USGS). Les législateurs avaient demandé que la quantité d’eaux usées enfouies dans une zone située tout près soit limitée. L’accroissement des séismes en Oklahoma est lié à l’entreposage souterrain d’eaux usées provenant du processus d’extraction du pétrole et du gaz naturel.

Lire sur ICI Radio-Canada