Gérard Bérubé / Le Devoir :

Deux autres noms se sont ajoutés à la liste des grandes pétrolières se retirant des sables bitumineux. Le géant néerlandais Shell vend l’essentiel de ses éléments d’actif pétroliers en Alberta pour l’équivalent de 11,1 milliards.

Canadian Natural Resources (CNR) versera 5,4 milliards $US et 98 millions d’actions à Royal Dutch Shell pour sa participation de 60 % dans le projet Athabasca, au nord de Fort McMurray. Elle met également la main sur le projet Quest de captage et de stockage de carbone de Shell, près d’Edmonton.

Dans une transaction distincte, CNR et Shell achètent la participation de 20 % de la texane Marathon Oil dans Athabasca, versant chacune 1,25 milliard $US. L’américaine entend s’en remettre au pétrole de schiste aux États-Unis.

De classe mondiale

Commentant la transaction, CNR s’est réjoui de mettre la main « sur un site de classe mondiale pour 40 % de moins que ce qu’il en coûterait pour tout construire », selon La Presse canadienne. Pour sa part, Shell, déjà engagée dans un programme de délestage d’actif de 30 milliards $US afin d’abaisser sa dette, veut se concentrer sur le développement et l’exploitation de sites promettant de meilleurs rendements.

Lire sur Le Devoir

La Presse : Transaction de 12,7 milliards dans les sables bitumineux albertains

ICI Radio-Canada : Sables bitumineux : Canadian Natural Resources achète des actifs de Shell

Les Affaires : Sables bitumineux: l’action de Canadian Natural bondit après le rachat des activités de Shell