Jonathan Custeau / La Tribune :

(Sherbrooke) La qualité de l’eau des rivières Magog et Saint-François est demeurée stable en 2016. La Ville de Sherbrooke constate toutefois que le problème des raccordements illicites, qui entraînent le rejet des conduites sanitaires directement dans les rivières, a peut-être été sous-estimé.

La qualité de l’eau de la rivière Magog est presque toujours de classe A ou B, alors que celle de la rivière Saint-François est plutôt de B ou C par temps sec. En temps de pluie, la qualité de l’eau de la rivière Saint-François peut même descendre à D ou E. Dans tous les cas, la dégradation s’accentue de l’amont vers l’aval.

Dans la rivière Magog, le dépassement des normes des coliformes fécaux est encore fréquent dans le tronçon situé entre le barrage Drummond et le lac des Nations, un secteur important pour les activités nautiques et de baignade. Sur 30 échantillons prélevés dans ce secteur, six ne respectaient pas la norme pour la baignade. Il est possible que le branchement de conduites sanitaires dans les conduites pluviales soit en cause.

Lire sur La Tribune

L’Express : Des pesticides et des produits pharmaceutiques décelés dans l’eau potable