Agence QMI :

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, à l’instar de plusieurs autres personnes de la région, ne savait pas qu’il y avait un site hautement contaminé depuis plus de 10 ans sur le territoire de sa municipalité.

«Je ne savais pas qu’il y avait des sites d’enfouissement dans le coin de la rue Louis-Riel», a dit le maire à TVA Nouvelles.

Le terrain contaminé par des milliers de tonnes de déchets d’aluminium est situé à plus d’un kilomètre du chemin Louis-Riel, en plein milieu du bois, ce qui explique peut-être en partie pourquoi tant de gens ne connaissaient pas son existence avant qu’il ne fasse les manchettes il y a quelques jours.

Le maire Dubois soutient qu’il veut maintenant aller au fond des choses

«Je peux vous dire que mercredi matin on se rencontre avec le bureau du ministre et on va en avoir de la communication, je peux vous le garantir», a lancé le maire.

Maintenant que le dossier est entre les mains de la sous-ministre de l’Environnement et qu’une enquête externe a été commandée, certains se demandent combien d’autres sites dangereux sont laissés sans surveillance.

«De plus en plus, on va en avoir parce que les dossiers ne sont pas gérés correctement, il n’y a pas de suivis», croit Serge Fortier, un citoyen de Bécancour et militant contre le gaz de schiste.

Lire sur TVA Nouvelles

Ajout : 

Bécancour veut un inventaire des sites contaminés

ICI Radio-Canada :

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, souhaite savoir où sont situés les sites d’enfouissement industriels sur le territoire de sa ville et dans quel état ils sont. Il demande à Québec de procéder à cet inventaire après avoir découvert qu’un site avait laissé fuir près de 200 000 tonnes de matières toxiques dans le sol et la nappe phréatique.

On apprenait récemment que l’ancien terrain de l’usine Recyclage Aluminium est lourdement contaminé. La direction régionale de la santé publique était au courant et affirme qu’il n’y a aucun risque pour la santé des résidents.

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, se questionne sur le fait de ne pas avoir été informé « d’aucune façon tant par le ministère de la Santé que par le ministère de l’Environnement » de cette situation.

Lire sur ICI Radio-Canada

Le site contaminé à Bécancour pourrait être nettoyé

Pierre Marceau / ICI Radio-Canada :

Le site d’enfouissement industriel du chemin Louis-Riel à Bécancour qui laisse écouler des tonnes de contaminants pourrait être vidé. Le ministère de du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques envisage de le nettoyer complètement.

Cette possibilité a été discutée mercredi lors d’une rencontre entre la Ville de Bécancour, la Santé publique, la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour et le ministère de l’Environnement.

La décision finale sera prise en février. Selon le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, il s’agit de la seule avenue possible pour sécuriser les lieux. Cette opération pourrait coûter « plusieurs millions de dollars », souligne-t-il.

Lire sur ICI Radio-Canada