Monique Pauzé / L’aut’journal :

Les libéraux de Justin Trudeau souhaitent obtenir l’appui de la population pour la construction de l’oléoduc Énergie Est de la pétrolière albertaine TransCanada. Ils ont pu constater, à la fin du mois d’août, qu’ils ont du pain sur la planche. C’est sur fond de scandale que la commission d’examen de l’Office national de l’énergie (ONÉ) s’est présentée à Montréal pour tenir ses audiences sur le projet Énergie Est. Déjà, bon nombre de voix avaient demandé la suspension des audiences, le temps de faire la lumière sur une réunion embarrassante pour l’ONÉ. Deux des trois commissaires actuellement chargés d’évaluer le projet Énergie Est ont rencontré en privé l’ex-premier ministre du Québec Jean Charest, alors qu’il était consultant pour TransCanada. Les audiences ont finalement été repoussées devant la grogne de manifestantes et de manifestants déterminés, ainsi que d’acteurs de la sphère politique.

Lire sur L’aut’journal