Éric-Pierre Champagne / La Presse :

Le sort des espèces en péril au Canada devra-t-il dorénavant se régler devant les tribunaux ?

C’est la question soulevée en filigrane par la Société pour la nature et les parcs (SNAP) qui demande à la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, de protéger cette espèce en péril et de s’acquitter « sans délai » de ses obligations légales à l’endroit du caribou des bois à la grandeur du pays.

Faute de réponse positive de la ministre, la SNAP dit « envisager très sérieusement » un recours en Cour fédérale pour contester l’inaction d’Ottawa dans ce dossier.

Au cours des dernières années, une démarche similaire en Cour fédérale, qui invoquait elle aussi la Loi sur les espèces en péril, avait forcé le gouvernement fédéral à annoncer un décret d’urgence pour protéger l’habitat d’une minuscule grenouille, la rainette faux-grillon.

La décision avait réjoui les groupes environnementaux, mais provoqué un tollé au sein du monde municipal et dans l’industrie immobilière. Une éventuelle décision judiciaire concernant le caribou pourrait heurter de plein fouet l’industrie forestière qui totalise annuellement plus de 20 milliards de dollars au Canada.

Lire sur La Presse