ICI Radio-Canada avec AP et Reuters :

Des manifestants ont incendié des abris de bois avant leur départ du camp de Standing Rock, occupé depuis l’été dernier par des Sioux et des environnementalistes pour protester contre la construction de l’oléoduc Dakota Access.

La plupart des manifestants ont quitté les lieux pacifiquement, mais certains ont décidé de demeurer sur place. Plusieurs ont placé des barbelés devant l’une des entrées du camp.

Le Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE) et le gouverneur du Dakota du Nord, le républicain Doug Burnum, avaient donné jusqu’à 14 h, heure locale (15 h HNE), aux protestataires restants pour partir. Les autorités locales ont fait valoir que des inondations printanières menaçaient leur sécurité.
Lire sur ICI Radio-Canada

Les manifestants contre un oléoduc dans le Dakota lèvent le camp

AFP :

(…) La tribu sioux de Standing Rock estime ainsi que l’oléoduc passe sur des sites sacrés et menace ses sources d’eau potable.

L’opérateur du pipeline, Energy Transfer Partners, affirme de son côté que l’installation sera sûre, bénéficiant de technologies dernier cri pour prévenir tout désastre environnemental.

Des opposants, qui se comptaient par milliers à certains moments, étaient ainsi rassemblés depuis le mois d’avril dernier dans cet État du Nord pour bloquer les travaux, provoquant des échauffourées musclées entre manifestants et forces de l’ordre. L’administration Obama avait mis fin à des mois de conflit en décembre en recommandant d’étudier un tracé alternatif.

Après l’évacuation des derniers militants mercredi, les autorités prévoyaient de nettoyer ce qui reste du camp de fortune qui avait été installé, afin de ne pas contaminer les eaux environnantes. Plus de 230 camions de débris et détritus avaient déjà été évacués lundi.

Lire sur La Presse

Ajout :

Journal Métro : [Photos] La fin du camp de Standing Rock