AFP :

Les Amérindiens se sont réjouis lundi du rejet par les autorités du tracé d’un oléoduc controversé dans le Dakota du Nord, une joie nuancée toutefois par les craintes d’un retournement de situation quand Donald Trump prendra le pouvoir fin janvier.

Plusieurs milliers de membres de tribus indiennes ainsi que leurs soutiens, allant de militants écologistes aux défenseurs des droits des Amérindiens, étaient réunis lundi sur le terrain enneigé de Cannon Ball dans le nord des États-Unis, où ils ont installé leurs tentes, pour protester contre le projet de la compagnie Energy Transfer Partners.

Depuis le mois d’avril, la tribu sioux de Standing Rock reproche à l’entreprise de vouloir faire passer l’oléoduc baptisé Dakota Access Pipeline sur des sites sacrés où sont enterrés leurs ancêtres, menaçant par la même occasion leurs sources d’eau potable.

« Il reste encore des questions en suspens », relativise Dallas Goldtooth, un des leaders de la contestation, après la victoire obtenue dimanche lorsque le tracé en l’état a été rejeté.

Lire sur La Presse