Pierre-André Normandin / La Presse :

La Société de transport de Montréal (STM) écarte l’idée d’offrir le transport en commun gratuitement les jours de smog. Le transporteur estime que cette mesure lui coûterait trop cher en plus d’engorger son réseau déjà à saturation durant l’hiver. Vingt mille cartes de deux passages seront distribuées cet été aux automobilistes afin de les inciter à laisser leur voiture à la maison pour prendre le transport en commun la prochaine fois qu’une alerte de smog sera décrétée. La STM dit avoir opté pour ce scénario après avoir étudié la possibilité d’imiter Paris en décrétant la gratuité de ses services les jours de pollution intense.

Lire sur La Presse