ICI Radio-Canada :

Avec des micro-organismes résistant même à la colistine – l’ultime antibiotique – «on retournerait en fait à un environnement extrêmement dangereux pour les jeunes enfants et des décès très rapide», craint Vincent Burrus. Le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génétique moléculaire bactérienne explique pourquoi les autorités prennent tant au sérieux le gène MCR-1, récemment détecté aux États-Unis. Le professeur à l’Université de Sherbrooke se fait notamment l’écho du premier ministre britannique David Cameron, qui a pressé le G7, vendredi, de lutter contre la résistance aux antibiotiques et d’encourager les pharmaceutiques à en développer de nouveaux.

Écouter sur ICI Radio-Canada