François Desjardins / Le Devoir :

Les prix sont bas et les impacts restent marginaux, note un rapport de la Banque mondiale

Les trois quarts des émissions de carbone couvertes par un programme de tarification ont un prix inférieur à 10 $US la tonne, a estimé la Banque mondiale, mardi, dans une mise à jour de ce volet de plus en plus visible de la lutte contre les changements climatiques.

Le rapport de la Banque mondiale, qui mentionne abondamment le Canada et les efforts de certaines provinces, survient alors que le gouvernement Trudeau veut soumettre les émissions canadiennes à un prix de 10 $CAN la tonne (7,63 $US au taux actuel) dès 2018 et l’augmenter du même montant chaque année jusqu’à ce qu’il atteigne 50 $. Le document a été finalisé avant l’annonce, mais le Canada est « de retour comme joueur fort dans l’espace climat », selon la Banque.

Lire sur Le Devoir