Pierre Couture / Le Journal de Québec :

La facture d’électricité des Québécois pourrait bondir de 32 % en moyenne au cours des 5 prochaines années, a appris Le Journal.

Dans un rapport déposé devant la Régie de l’énergie, un expert recommande de mettre fin au mode de l’interfinancement, un pacte social en vigueur depuis les années 60 au Québec.

«La technologie et le niveau de vie des Québécois ne justifient plus un tel interfinancement, qui pénalise les consommateurs commerciaux et industriels», soutient le professeur et économiste Pierre-Olivier Pineau de HEC Montréal dans un mémoire remis à la Régie de l’énergie.

Le principe de l’interfinancement offre depuis 1962 aux clients résidentiels d’Hydro-Québec un avantage sur le coût réel d’électricité imposé aux autres clients de la société d’État comme les commerces et les industries.

L’avantage actuel du tarif domestique est d’environ 1,54 cent par kilowattheure.

Lire sur Le Journal de Québec

Québec mise encore plus sur les centres de données

Diane Tremblay / Le Journal de Québec :

Hydro-Québec Distribution s’adresse à la Régie de l’énergie pour prolonger de deux ans la réduction de 20 % prévue par le tarif de développement économique (LG) pour favoriser l’expansion des centres de données.

Actuellement, les entreprises qui respectent certains critères peuvent bénéficier de cette réduction pendant six ans pour ensuite revenir de manière progressive au plein tarif LG. Hydro-Québec veut prolonger la durée de ces tarifs avantageux pour rendre le Québec plus attrayant aux yeux des investisseurs.

«L’un des objectifs du Plan stratégique est d’exploiter des nouveaux créneaux de croissance à l’intérieur du Québec. Les centres de données, c’est un secteur très porteur qui nous permet de venir écouler des surplus d’électricité», a expliqué Marc-Antoine Pouliot, porte-parole chez Hydro-Québec.

« Engouement »

D’ici 2020, les nouveaux investissements pour la construction de centres de données devraient atteindre 20 G$, en Amérique du Nord.

Lire sur Le Journal de Québec

Ajout :

Hausses des tarifs d’électricité: le gouvernement doit fermer la porte, dit le Parti québécois

Le Parti québécois presse le gouvernement Couillard de fermer la porte à tout scénario préconisant des hausses importantes des tarifs d’électricité au Québec.

«Nous demandons au gouvernement libéral d’écarter rapidement et clairement tout scénario qui engendrerait une hausse des tarifs d’électricité avec la fin du mode de l’interfinancement», a indiqué mardi le porte-parole péquiste en matière d’énergie, Sylvain Rochon.

Comme le rapportait mardi Le Journal, la facture d’électricité des Québécois pourrait bondir de 32 % en moyenne au cours des 5 prochaines années.

Lire sur Le Journal de Québec

Communiqué de Québec solidaire : Hausse vertigineuse des tarifs d’électricité – Québec solidaire presse le gouvernement de fermer la porte à toute hausse des tarifs résidentiels