Maxime Bergeron / La Presse :

Confronté à une grogne populaire qui a éclaté lors d’une séance d’information mercredi soir, le promoteur du Technopôle Angus, un projet évalué à 265 millions de dollars, a décidé de retourner à la table à dessin et de réduire la hauteur des immeubles. Le superprojet de la Société de développement Angus (SDA) prévoyait une quinzaine d’édifices de six à huit étages, incluant des commerces, des bureaux, 500 logements sociaux ou abordables ainsi que plusieurs places publiques. Une « boucle énergétique » était aussi prévue pour réutiliser la chaleur et la climatisation entre les différents immeubles.

Lire sur La Presse