AFP :

Recul des glaces, sécheresse, inondations… c’est un sombre portrait de la Terre que donne le rapport annuel sur l’état du climat («State of the Climate»), un document de 300 pages auquel ont participé 450 scientifiques du monde entier. «Plusieurs marqueurs, comme les températures au-dessus des terres et à la surface des océans, le niveau de la montée des mers et les émissions de gaz à effet de serre ont battu des records établis juste l’année précédente», soulignent ces scientifiques. «La plupart des indicateurs du changement climatique ont continué à montrer une tendance au réchauffement de la planète», poursuivent-ils. Une évolution qui devrait se confirmer cette année, puisque les six premiers mois de 2016 ont été de loin les plus chauds sur le globe, selon des données récentes des climatologues de la Nasa. Le phénomène météorologique El Nino, particulièrement vigoureux en 2015, a «exacerbé» la tendance au réchauffement l’an dernier, ajoutent les experts. «Sous l’effet combiné d’El Nino et d’une tendance à long terme au réchauffement, la Terre a enregistré des records de chaleur pour la seconde année consécutive».

Lire sur Le Journal de Montréal