ICI Radio-Canada :

Trois communautés micmaques de la Gaspésie subissent un revers dans leur lutte contre un projet de transport de pétrole brut par train vers le port de Belledune, au Nouveau-Brunswick. Dans une décision rendue le 5 août, la juge Lucie A. LaVigne, de la Cour du banc de la reine du Nouveau-Brunswick, a rejeté la requête des Autochtones. Les trois communautés micmaques de la Gaspésie s’étaient rendues devant la Cour en mars 2015 pour tenter de faire échouer le projet de transport de pétrole brut par rail vers le port de Belledune. (…)

En plus de dénoncer les possibles impacts environnementaux du projet, les communautés micmaques contestaient devant le tribunal néo-brunswickois l’approbation environnementale donnée au projet par le gouvernement provincial en 2014. Selon elles, le gouvernement du Nouveau-Brunswick n’aurait pas respecté son obligation juridique de consulter les Autochtones et n’a pas réalisé d’étude d’impact environnemental digne de ce nom.

Lire sur ICI Radio-Canada 

Ajout : 

Contre le projet Belledune: les Micmacs envisagent d’en appeler de la décision de la juge

ICI Radio-Canada :

Les Micmacs se disent déçus, mais pas surpris du revers subi dans leur lutte contre le projet de transport de pétrole brut par train vers le port de Belledune, au Nouveau-Brunswick. Ils envisagent toutefois d’aller en appel de la décision de la juge Lucie A. Lavigne, de la Cour du banc de la reine du Nouveau-Brunswick, qui a rejeté leur requête. Dans son jugement, elle affirme que le processus de consultation de la compagnie et du gouvernement du Nouveau-Brunswick n’était pas optimal, mais tout de même suffisant. Elle estime que la plupart des arguments présentés par les Micmacs n’étaient que des perceptions et que les faits manquent pour étayer leur argumentaire.

Lire sur ICI Radio-Canada