Louis Gagné / ICI Radio-Canada :

EXCLUSIF – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) interpelle le gouvernement Couillard afin que ses membres puissent imposer une « taxe verte » aux entreprises délinquantes qui refusent de décontaminer leurs terrains pollués.

Il s’agit de l’une des 10 recommandations contenues dans le mémoire que l’UMQ présentera aujourd’hui devant la commission parlementaire chargée d’étudier le projet de loi 102 modifiant la Loi sur la qualité de l’environnement et dont Radio-Canada a obtenu copie.

Selon le deuxième vice-président de l’UMQ et maire de Lévis, Gilles Lehouillier, les municipalités comptent de nombreux terrains à haut potentiel de développement qui demeurent inutilisés parce qu’ils ont été laissés à l’abandon par des entreprises qui les ont « hautement pollués ».

« On ne peut pas aller chercher une plus-value de ces terrains-là et souvent il se passe des dizaines d’années avant qu’il y ait une décontamination des sites qui est effectuée [et] ce sont les contribuables qui sont privés de revenus », a-t-il déploré.

Lire sur ICI Radio-Canada