Guillaume Piedboeuf / Le Soleil :

(Québec) Le chef des cuisines du réputé Saint-Amour revient de Gaspésie avec un gros cadeau pour les clients du restaurant du Vieux-Québec. Patrick Dubé est lui-même allé pêcher un thon rouge de 700 livres dans la nuit de dimanche à lundi, au large de Chandler. Accompagné de son maître d’hôtel, Jérôme Rioux, Dubé a navigué à la noirceur avec quelques pêcheurs aguerris à une trentaine de kilomètres au large de la côte, dans le golf du Saint-Laurent, la pêche à l’appât de nuit étant la manière la plus simple de mettre la main sur un thon rouge. «C’est une pêche à la ligne écoresponsable, avec permis», explique-t-il. L’an dernier, le Saint-Amour avait également acheté un thon rouge au pêcheur gaspésien Yves Couture, mais cette année marquait la première fois où Patrick Dubé était de l’équipage. (…)

thon-rouge_patrick-dube_2Le chef des cuisines parle d’un thon saisi bien gras, d’une qualité supérieure. «Ça fait trois semaines qu’il se nourrissait au maquereau. C’est un thon qui se vendrait 30 000 $ au Japon», assure-t-il. Son établissement a pour sa part dû débourser 7000 $ pour le poisson, une économie par rapport au prix qu’il paierait pour amener une prise similaire de la Floride, par exemple.

Lire sur Le Soleil