Cathy Senay / ICI Radio-Canada :

L’étude promise en 2015 par la Ville de Québec sur la qualité de l’air en Basse-Ville dans la foulée des épisodes de poussière émanant du Port de Québec n’est toujours pas réalisée.

En novembre 2015, le maire Régis Labeaume avait annoncé une étude de 440 000 $ sur la qualité de l’air extérieur en Basse-Ville et d’autres facteurs environnementaux tels que le bruit.

« Dans deux ans, on connaîtra la vérité », avait-il affirmé en marge d’une séance du conseil municipal, faisant valoir que les citoyens de Limoilou, depuis au moins deux décennies, « souhaitent connaître la vérité sur la qualité de l’air qu’ils respirent ».

Le financement annoncé alors devait permettre de lancer l’étude immédiatement. Or, le maire Labeaume a admis lui-même lundi que cette étude, qui devait se dérouler sur une période de deux ans, n’est pas entamée.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale confirme que l’entente finale entre la Ville et la Direction de santé publique sur le projet de recherche Limoilou, mon environnement, ma santé, volet qualité de l’air extérieur, n’est toujours pas signée.