Jean-François Cliche / Le Soleil :

(Québec) Le Québec s’est doté de multiples «plans» et «stratégies» pour réduire l’utilisation des pesticides sur son territoire depuis 20 ans, mais les moyens d’y parvenir ne suivent pas – et les résultats non plus, d’ailleurs -, déplore le commissaire au développement durable du Québec, Jean Cinq-Mars, dans son rapport annuel. En fait, constate-t-il dans le document rendu public jeudi, le ministère de l’Environnement n’a même «pas de portrait complet de l’utilisation des pesticides pour le milieu agricole». Un type d’insecticide nommé néonicotinoïde, dont l’usage s’est généralisé depuis 20 ans dans la culture du maïs et du soya, échappe à sa surveillance parce qu’il est appliqué sur les semences, et non sur les plants.

Lire sur Le Soleil

Le Devoir : Québec n’a pas de portrait précis de l’utilisation des pesticides

La Presse : Les rivières en zones agricoles se dégradent