Valérie Gaudreau / Le Soleil :

(Québec) Que le ministre des Transports Laurent Lessard se le tienne pour dit: il doit s’attendre à une «grosse année de pression» de la part de Régis Labeaume dans les divers dossiers de transports dans la capitale.

«Je mets beaucoup de pression actuellement. Et je lui annonce que ça va être une grosse année de pression. Alors peut-être qu’il va devoir rappeler souvent qu’il est le patron. Et c’est correct. Mais moi, je vais mettre énormément de pression», a averti le maire de Québec mercredi. «On va lui rappeler qu’on attend une décision pour l’élargissement de Henri-IV et de Laurentien. On a hâte de voir ce qu’il va faire avec la tête des ponts, quand est-ce qu’il va se décider à pousser plus loin pour le SRB, le troisième lien, etc.»

M. Labeaume réagissait aux propos du ministre qui, mardi, a senti le besoin de rappeler qu’il aura le dernier mot quant à un éventuel troisième lien routier entre Québec et Lévis. «C’est le ministre des Transports qui dirige le ministère des Transports», a tranché M. Lessard.

«On trouve ça très intéressant. Dans le fond, ce que le ministre nous dit est qu’il est le patron», a poursuivi Régis Labeaume en marge d’une séance du conseil d’agglomération mercredi.

Lire sur Le Soleil

Problèmes de circulation: Labeaume continuera de «mettre de la pression» sur Québec

Taïeb Moalla / Le Journal de Québec :

(…) «Pour nous, ça a le mérite d’être clair, il va falloir qu’il livre (…) Le ministre nous dit qu’il est le patron. C’est lui qui doit régler le problème. On trouve ça très intéressant. On est d’accord avec ça», a soutenu le maire de Québec, mercredi matin.

Ce dernier prévient cependant qu’il faut s’attendre à «une grosse année de pressions» de sa part. «J’ai besoin de décisions pour Henri IV. J’ai besoin de décisions pour Laurentien. Pour la tête des ponts et le troisième lien, c’est un peu lui (Laurent Lessard) qui va prendre la décision, mais on va pousser dessus. Puis, je peux savoir où il est rendu pour le SRB (Service rapide par bus)», a-t-il insisté.

Conscient qu’une campagne électorale municipale se profile à l’horizon, Régis Labeaume a lancé cette mise en garde : «Je ne serai pas jugé sur le résultat du boss (Laurent Lessard). Je vais en parler à la population et je vais pousser avec la population et c’est lui qui va être jugé. Le ministère sera jugé».

Lire sur Le Journal de Québec

François Blais s’attaque à Éric Caire, qui le traite de «fantôme»

Marc-André Gagnon / Agence QMI :

(…) M. Blais est par ailleurs revenu brièvement sur le projet de troisième lien, après que le ministre des Transports, Laurent Lessard, ait confirmé la veille que son gouvernement continue d’aller de l’avant avec ses analyses.

«C’est un projet extrêmement important. Je vous rappelle que dans la région de Québec, il y a des centaines de millions de dollars en infrastructure qui s’en viennent. On va faire des annonces très bientôt et là, je ne parle même pas de troisième lien», a dit le ministre Blais.

«Le troisième lien, c’est un projet exceptionnel, hors norme, a-t-il souligné. Ça nous prend du temps parce qu’il faut évaluer, vraiment, l’ensemble des données à notre disposition pour le situer au meilleur endroit et au meilleur coût possible. Il faut que ça soit réaliste, aussi, du point de vue budgétaire.»

Lire sur TVA Nouvelles

Le maire Labeaume réplique au ministre Laurent Lessard

(…) Le maire de Québec réclame maintenant des développements rapides sur de nombreux projets d’infrastructures. « On attend une décision pour l’élargissement d’Henri-IV, pour l’élargissement de Laurentien, on attend de voir ce qu’il va faire avec la tête des ponts », énumère le maire en ajoutant aussi le dossier du SRB.

Toujours en point de presse, M. Labeaume a demandé en urgence au ministre Lessard de recevoir toutes les données récentes sur la circulation dans le secteur de la tête des ponts.

Ces nouvelles données provenant de caméras de surveillance seraient nécessaires, selon lui, pour se forger une opinion sur le dossier du troisième lien. Le ministre Lessard a promis de les remettre à la Ville de Québec d’ici la fin de la semaine.

Précisément sur les travaux à envisager dans le secteur de l’approche des ponts, le maire de Québec exige du ministre de recevoir toutes les études sur les scénarios envisagés.

Régis Labeaume a même laissé planer que le ministère des Transports et le gouvernement pourrait retenir des études de travaux en raison des sommes impliquées. « Je voudrais que le ministre me dise si ça a été fait. Si ça a été fait, donnez-nous les résultats. […] Je veux juste savoir ce qu’il en est. »

Lire sur ICI Radio-Canada

Une déclaration sur le transport en commun revient hanter le maire Régis Labeaume

Marie-Renée Grondin / Le Journal de Québec :

Des propos tenus il y a moins de quatre ans, selon lesquels peu de gens «rêvent» au transport en commun refont surface et viennent hanter le maire de Québec, Régis Labeaume, alors que son projet de Service rapide par bus (SRB) rencontre de plus en plus d’opposition.

Le 21 octobre 2013, lors d’un débat des candidats à la mairie de Québec organisé par la Chambre de commerce au Capitole, le maire Labeaume s’était moqué de son adversaire David Lemelin qui disait vouloir rendre l’autobus plus attrayant à Québec. Ce dernier se disait convaincu que des gens «rêvent de prendre l’autobus au lieu de leur voiture».

«Ben, je ne connais pas 100 personnes à Québec qui, demain matin, rêvent de prendre l’autobus. Nommez-moi en 25, ça me ferait plaisir, j’aimerais ça leur parler», avait répliqué le maire sortant.

Lire sur Le Journal de Québec

Ajout :

SRB, Henri-IV et Laurentienne: Des réponses pour Labeaume en 2017, promet le ministre Blais

Stéphanie Martin / Le Journal de Québec :

La Ville de Québec sera fixée cette année sur la réalisation de ses projets de transport prioritaires, promet le ministre responsable de la région. Ottawa pourrait donner un coup de pouce.

«2017, pour nous c’est très clair, va être une année où il va falloir clarifier des choses en terme de mobilité», a soutenu jeudi en point de presse François Blais, ministre responsable de la Capitale-Nationale.

Le ministre réagissait aux propos du maire de Québec, qui, en début de semaine, demandait au gouvernement Couillard de presser le pas en matière de transport dans la capitale. Jeudi, le ministre a cité le SRB, «qui est fondamental pour Québec», et les élargissements de Laurentienne et de Henri-IV qui sont «majeurs».

Le fédéral impliqué

Dans le cas de ce dernier tronçon, M. Blais a indiqué qu’«on est tout près d’une annonce», laissant entendre que le fédéral est impliqué dans le dossier. «Il y a des discussions avec le fédéral sur plusieurs projets d’infrastructures dans la région de Québec», s’est-il limité à dire.

Lire sur Le Journal de Québec