Alison Hackney, Biologiste / Opinion, Le Devoir  :

Le projet de système de rail automatisé (REM) proposé par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) rappelle la triste époque des fusions municipales. Le gouvernement central avait alors imposé sa vision sur une métropole et une population qu’il ne s’était pas donné la peine de bien connaître. Des villes diverses et parfois éloignées ont été amalgamées sans égard à leurs préférences ou leurs particularités. Aux élections suivantes, les libéraux, en guise de sauveurs, ont fourni une échappatoire compliquée par laquelle certaines municipalités ont réussi à redevenir elles-mêmes. Ces mêmes libéraux, par l’entremise de la CDPQ cette fois, cherchent encore à imposer leur solution sans véritable consultation.

Lire sur Le Devoir