Martine Turenne / Argent – Agence QMI :

La fusion entre Bayer et Monsanto créé non pas un géant, mais un véritable mastodonte, et cela inquiète l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA). «Une telle concentration ne fait jamais baisser les prix, bien au contraire», a dit Charles-Félix Ross, le directeur-général de l’UPA. C’est un principe de base en économie lorsque la demande est forte, et le nombre de fournisseur devient limité. C’est préoccupant pour les agriculteurs, mais aussi pour les consommateurs.» Les oligopoles tendent toujours à augmenter leur prix, dit de son côté Sylvain Charlebois, doyen de la Faculté de management de l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse. Il croit par ailleurs que les agriculteurs perdront un fournisseur de qualité.

Lire sur TVA Nouvelles