Alexandre Shields / Journaliste, Le Devoir :

TransCanada tentera ce mercredi de faire rejeter la demande en justice lancée par des groupes écologistes pour forcer la pétrolière à respecter les lois environnementales du Québec. L’entreprise réclame aussi que ses frais de justice soient payés par les groupes. La requête présentée par la multinationale albertaine, et obtenue par Le Devoir, fait valoir que l’action judiciaire lancée en février « est irrecevable puisque les demandeurs n’ont manifestement pas l’intérêt requis pour agir en justice ». Selon ce que font valoir les avocats de TransCanada, « il n’appartient pas à des organismes privés ou à des individus de prendre en main l’application d’une loi publique. Seules la procureure générale ou une personne autorisée par la loi peuvents’adresser aux tribunaux pour forcer l’application de la loi ».

Lire sur Le Devoir