Taïeb Moalla / Le Journal de Québec :

Près de quatre ans après le drame de Lac-Mégantic, Régis Labeaume s’inquiète de constater que la Ville ne sait toujours pas si les trains de marchandises circulant sur son territoire transportent ou non des matières dangereuses.

«Il est quasiment impossible de savoir ce qui se passe. On est démunis. On est bloqués, a regretté le maire de Québec, lundi soir, en conseil municipal. On n’est pas équipés actuellement pour prévenir. Je ne veux pas créer de panique, mais il n’en demeure pas moins que c’est la vérité.»

Selon lui, «on ne peut pas les obliger (les compagnies ferroviaires) à donner l’information. C’est une autorité provinciale et/ou fédérale».

Lire sur Le Journal de Québec