AFP :

LA HAYE, Pays-Bas – Des militants internationaux ont lancé vendredi à La Haye l’Assemblée des peuples, tribunal citoyen informel accusant le géant américain Monsanto de violer les droits de l’homme et de commettre le crime d’«écocide», en représentant une «importante menace» pour l’environnement. Monsanto, qui produit des semences génétiquement modifiées ainsi que des pesticides controversés, a déjà rejeté l’assemblée à La Haye organisée par des centaines de groupes citoyens, la qualifiant de «parodie de tribunal» sans valeur légale.

Lire sur Le Journal de Montréal