Carl Déry, Trois-Rivières / Opinion, Le Nouvelliste :

À tous les jours, ils arpentent les rues de la ville. Pour le corps et pour l’esprit, il s’agit, et de loin, du meilleur exercice qui soit. Et pourtant, le manque de civilité des conducteurs de voitures et les lacunes frappantes du plan d’urbanisme de la Ville de Trois-Rivières rendent cet exercice périlleux. À tous les jours, à leurs risques et périls, ils marchent dans les rues de cette ville.

Lire sur Le Nouvelliste