Henry Jenkins, Québec / Opinion, Le Soleil :

Québec a déjà son troisième lien: la voie ferrée, peu utilisée, occupant une des voies du pont de Québec

Cette affirmation peut étonner, mais elle est cependant bien réelle. Ce troisième lien est la voie ferrée, peu utilisée occupant une des voies du pont de Québec. À une certaine époque, on a même songé à une kyrielle d’autoroutes dont l’une devait plonger sous le Cap Diamant et rejoindre le boulevard Champlain… Le fameux tunnel ou troisième pont faisait partie à ces grandes rêveries.

Pourquoi ne pas aménager maintenant un train de banlieue efficace qui, lui, pourrait relier par tunnel (sous la colline parlementaire) toutes les voies ferrées de la région (plus de 150 kilomètres)? Il y en a même un près de l’avenue Belvédère qui s’additionnerait à l’autre pour y faire descendre les passagers à la haute ville.

Lire sur Le Soleil

Évaluer les déplacements internes

Philippe Barrette, Québec / Opinion, Le Soleil :

L’actualité régionale est actuellement accaparée par le projet d’un troisième axe routier entre les deux rives du Saint-Laurent, à l’est de Québec et Lévis, avec peut-être une jonction avec l’île d’Orléans. Avec la connivence de certains animateurs de radio, le projet soulève l’enthousiasme chez une partie de la population et certainement parmi les personnes qui, par choix, demeurent sur la rive sud et traversent quotidiennement les ponts en automobile pour travailler sur la rive nord. Ce lien pourrait faciliter les déplacements interrégionaux, mais il n’accommoderait certainement pas les déplacements internes à l’agglomération de Lévis ou à la région de la Chaudière-Appalaches.

Car la ville de Lévis n’est pas et n’est pas destinée à n’être qu’un dortoir pour la ville de Québec. Elle s’affirme plutôt comme un pôle majeur d’activités qui offre de nombreux emplois, notamment au Mouvement Desjardins, et elle est en position d’exercer une attraction majeure en matière de services, de commerces et d’industries sur les régions avoisinantes de Montmagny-Bellechasse, de la Beauce et de Lotbinière.

Lire sur Le Soleil