ICI Radio-Canada :

Le député conservateur Steven Blaney entend recueillir l’opinion des citoyens au sujet de la construction éventuelle d’un troisième lien routier entre Québec et Lévis, à l’est des deux villes.

Le député de Bellechasse—Les Etchemins—Lévis tiendra le 15 février prochain, au Centre des congrès de Lévis, une soirée d’information et de consultation au cours de laquelle il soumettra aux citoyens sa « solution » de troisième lien.

La présentation portera sur la possibilité de relier les deux rives par un pont-jetée et un tunnel qui se rejoindraient à l’île d’Orléans. La proposition soumise aux citoyens, qui s’inspire des propositions de la Chambre de commerce de Lévis, comprendra tous les éléments d’un avant-projet, dit M. Blaney.

« Une solution technique, une évaluation des coûts, de construction, d’exploitation et des revenus potentiels et un échéancier », énumère-t-il.

Lire sur ICI Radio-Canada

Troisième lien: Steven Blaney proposera sa «solution»

Taïeb Moalla / Le Journal de Québec :

(…) Lui-même ingénieur de formation, le député de Bellechasse–Les Etchemins–Lévis insiste pour dire qu’il veut écouter la population le 15 février au Centre de congrès de Lévis.
«Je reçois des tonnes de lettres de mes commettants au sujet du troisième lien, a-t-il révélé. La congestion est une problématique criante.»

Interrogé quant aux coûts de sa «solution», Steven Blaney a choisi de rendre public cet élément seulement à l’occasion de la future rencontre. La semaine dernière, M. Huot a évoqué un budget de 2,8 milliards $, soit bien moins que l’option d’un tunnel à 4 milliards $ étudiée par le professeur Bruno Massicotte.

Lire sur Le Journal de Québec

Troisième lien: le projet du pont de l’île n’est pas affecté, assure le préfet

Stéphanie Martin / Le Journal de Québec :

Tout le débat autour du troisième lien n’affecte en rien le projet du pont de l’île d’Orléans, assure le préfet Jean-Pierre Turcotte.

La semaine dernière et de nouveau cette semaine, le ministre des Transports, Laurent Lessard, a affirmé que toutes les options allaient être étudiées pour un éventuel troisième lien, y compris le tunnel suivi d’un pont-jetée.

Or, les plans confirmés en 2015 prévoient plutôt la construction d’un pont à haubans pour remplacer le pont suspendu arrivé à la fin de sa vie utile.
Vers un pont haubané

Le préfet de la MRC de l’île ne s’inquiète pas que ce rebondissement nuise au projet longtemps attendu. «Les hauts fonctionnaires du ministère des Transports qui travaillent sur le dossier du pont de l’île nous ont dit que ça n’avait aucun rapport pour l’instant. Qu’ils travaillaient toujours sur le pont de l’île d’Orléans», a commenté hier Jean-Pierre Turcotte.

Lire sur Le Journal de Québec