Matthieu Perreault / La Presse :

Le trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique est finalement en train de se résorber, près de 30 ans après la signature du protocole de Montréal interdisant la production des produits chimiques qui en étaient responsables. C’est du moins ce qu’affirme une nouvelle étude américaine, qui explique par des phénomènes naturels comme des éruptions volcaniques les résultats précédents indiquant que le trou au-dessus de l’Antarctique s’agrandissait. «Nous avons la première preuve que le protocole de Montréal fonctionne», a affirmé Douglas Kinninson, climatologue à la Corporation universitaire pour la recherche atmosphérique (UCAR) et coauteur de l’étude parue dans la revue Science, joint au Colorado. «Il y a beaucoup de variation d’année en année, mais la superficie maximale du trou est sur une pente descendante depuis l’an 2000.»

Lire sur La Presse

Le Journal de Montréal : Bonne nouvelle pour la planète: le trou dans la couche d’ozone se résorbe

ICI Radio-Canada : Le trou dans la couche d’ozone en bonne voie de disparaître