Alexandre Shields, Dave Noël / Le Devoir

Le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, est ressorti rassuré de sa rencontre de mercredi avec Justin Trudeau. Selon lui, le premier ministre s’est clairement engagé à accélérer la construction d’une voie ferrée de contournement, malgré le fait que rien de concret n’a été annoncé. Même statu quo du côté de Québec.

Près de quatre ans après la tragédie pétrolière qui a coûté la vie à 47 citoyens de Lac-Mégantic, des convois transportant des matières dangereuses traversent toujours quotidiennement le coeur de la municipalité.

Une situation que le maire Jean-Guy Cloutier espère régler le plus rapidement possible. « On ne peut pas attendre jusqu’en 2023 pour avoir cette nouvelle voie de seulement 12 kilomètres », a-t-il dit mercredi, en entrevue au Devoir.

Selon le calendrier actuel, une étude d’avant-projet produite par la firme AECOM doit être réalisée cette année. Par la suite, une autre étude, plus définitive, serait prévue pour 2018, alors que les plans pourraient être prêts seulement en 2020, pour un début de construction en 2021. La voie de contournement serait donc prête en 2023, soit dix ans après le déraillement et l’explosion d’un convoi pétrolier au centre-ville de Lac-Mégantic.

Lire sur Le Devoir

Lac-Mégantic espère une voie de contournement en 2019

Jacynthe Nadeau / La Tribune :

(Sherbrooke) Non seulement le premier ministre Justin Trudeau est sensible à la détresse des Méganticois, mais il entend tout mettre en oeuvre pour accélérer le processus d’étude de faisabilité d’une voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic.

Au final on espère gagner deux ou trois ans sur le processus d’étude en cours pour penser entreprendre la construction en 2019 plutôt qu’en 2022, en conclut le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, qui a pu s’entretenir en privé mercredi matin avec M. Trudeau. (…)

La rencontre avec le maire Cloutier, qui devait durer 20 minutes mais qui s’est étiré pendant 45 minutes, a aussi été l’occasion pour le premier ministre d’être sensibilisé à la santé psychologique de la communauté de Lac-Mégantic. À cet effet, les résultats du deuxième volet de l’étude psychosociale de la direction de la santé publique de l’Estrie doivent être rendus publiques très bientôt.

Lire sur La Tribune

Tête à tête entre Justin Trudeau et le maire de Lac-Mégantic

(…) Jean-Guy Cloutier soutient que, d’ici quelques mois, le calendrier de l’étude devrait être revu à la baisse.

Lors de la rencontre citoyenne qui a eu lieu mardi soir à Sherbrooke, des gens ont demandé à Justin Trudeau un engagement ferme concernant la construction de cette voie. Le premier ministre a refusé de s’engager en prétextant qu’il était encore trop tôt.

Lire sur ICI Radio-Canada