Joane Bérubé / ICI Radio-Canada :

Tugliq, qui se dit en discussion sérieuse avec des clients pour le gaz naturel éventuellement exploité à Gaspé, ne lancera pas son projet sans entente à l’exportation. Le président et directeur général de Tugliq, Laurent Abbattiello, est ferme : « Un projet comme celui-là de 600 millions de dollars ne pourra pas être financé tant qu’il n’y aura pas des ententes claires pour la vente de ce gaz naturel. » L’entreprise a déposé cette semaine à l’Office de l’énergie sa demande d’autorisation pour exporter du gaz naturel liquéfié à partir du port de Sandy Beach, à Gaspé. (…)

Dans sa demande, Tugliq soumet l’hypothèse de vendre l’ensemble de la production éventuelle de gaz sur les marchés d’exportation. Le président de Tugliq, Laurent Abbattiello, se dit très ouvert à la vente sur le marché domestique, mais il estime que cela ne lui permettrait pas d’assurer sa rentabilité.« Si, dit-il, on vendait seulement 10 %, 15 % ou 20 % de notre production, ce ne serait pas suffisant pour avoir une économie qui nous permette de fonctionner sur le long terme. C’est pour ça qu’un client export est nécessaire pour être capable de s’adapter à la croissance du marché québécois. »

Lire sur ICI Radio-Canada