Magalie Lapointe, collaboration spéciale / Le Journal de Montréal :

Environ 250 citoyens ont manifesté afin de convaincre le gouvernement de ne pas permettre au sénateur Massicotte de construire des maisons dans la forêt des Hirondelles. Un sénateur libéral qui souhaite développer un projet immobilier dans une forêt où il y a des plantes très rares provoque une levée de boucliers chez les écologistes. Le sénateur Paul J. Massicotte a acheté de la Ville une étendue de terre grande comme neuf terrains de football à Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie, au coût de 1,9 M$. L’achat est conditionnel à obtenir les autorisations gouvernementales pour construire un développement résidentiel.