Agence QMI :

Les citoyens du Québec, ainsi que ceux du reste de la planète, sont encouragés à éteindre leurs lumières et à débrancher leurs appareils non essentiels, pendant une heure samedi soir, pour la 11e édition d’Une heure pour la Terre.

Cette initiative, du World Wide Fund (WWF) qui se déroule à l’échelle mondiale le dernier samedi du mois de mars, prône l’économie d’électricité pour minimiser les émissions de gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique. Cette année, Une heure pour la Terre aura lieu le samedi 25 mars de 20 h 30 à 21 h 30.

Des millions de personnes, à travers six continents, 24 fuseaux horaires et plus de 170 pays, s’uniront à travers ce geste simple. L’occasion de donner un léger répit à la planète et de réfléchir aux actions à mener en faveur de la protection de l’environnement.

«Une heure pour la Terre le met si bien en évidence, l’électricité est essentielle à notre vie. Toutefois, nous devons produire une électricité qui ne contribue pas aux changements climatiques ou qui n’endommage pas les habitats. Durant les cinq prochaines années, nous travaillerons à démontrer que les énergies renouvelables à faible impact, comme l’éolien, le solaire et l’hydroélectricité sont envisageables, viables et font partie intégrante du développement durable», souligne WWF-Canada dans un communiqué.

Lire sur Le Journal de Montréal