AFP :

Des chercheurs américains ont identifié une nouvelle source de pollution auparavant inconnue qui touche plus de 20 % des eaux sur les côtes américaines, selon une étude. Ces travaux publiés jeudi dans le magazine Science ont mis au jour la pollution des eaux côtières par des écoulements souterrains d’eau douce en provenance du continent, polluée par les systèmes de drainage, les engrais ou autres fosses septiques. «On sait que la pluie tombe sur les terres et s’écoule dans les rivières vers les océans, mais il y a une autre partie de ces pluies, cachée, qui s’infiltre dans le sol près des côtes et s’écoule dans les océans au-dessous du niveau de la mer», explique Audrey Sawyer, professeure à l’Ohio State University.

Lire sur Le Journal de Montréal