Isabelle Porter / Le Devoir :

L’idée d’un tunnel ou d’un pont semble plaire davantage que le projet de service rapide par bus, étudié depuis sept ans

Portée par de nouveaux sondages très convaincants, l’idée d’un tunnel ou d’un pont reliant Québec et Lévis (ou « troisième lien ») est en train de s’imposer comme un mouvement d’opinion de plus en plus incontournable dans la région de la capitale. « Quiconque est assez connecté sur la population de Québec comprend que le troisième lien fait assez l’unanimité », a lancé lundi le député Éric Caire de la Coalition avenir Québec (CAQ). « Pour les gens de Québec, la grande priorité, c’est le troisième lien. » Lundi, deux sondages sont venus montrer coup sur coup à quel point l’idée de troisième lien était populaire et préférée au projet de service rapide par bus (SRB). Questionnés sur la meilleure façon de s’attaquer aux problèmes de circulation dans la région, 64 % des gens ont opté pour le troisième lien contre 30 % pour le SRB, a révélé le sondage mené par la firme SOM auprès de 1133 personnes. (…)

Pour Serge Viau, l’un des experts qui siégeaient dans le groupe de travail, la tournure des choses est consternante. « Quand on avait fait le Plan de mobilité, on n’a jamais traité de la nécessité de construire des autoroutes ou de construire un troisième lien parce que toute l’attention allait à améliorer le transport en commun », dit cet ancien directeur général de la ville. « On a été tellement habitués à fonctionner sur des autoroutes à Québec que les gens se sont habitués à ça, sauf qu’il faut leur faire comprendre que ça n’a plus de sens. C’est comme si on avait un entonnoir et qu’on voulait le faire grossir, mais que le goulot restait le même. » Or certains, comme Éric Caire, disent craindre que le SRB n’aggrave la congestion dans le secteur des ponts en monopolisant au moins une voie du pont de Québec. Le SRB, dit-il, pourrait en revanche emprunter le futur troisième lien. « Je n’ai pas de problème avec l’idée d’améliorer le transport en commun à Québec. […] Mais si on crée un problème plus grand, on n’améliore pas notre situation. »

Lire sur Le Devoir

Troisième lien: la CAQ veut forcer la divulgation des études

(Québec) Déplorant la «confusion» et la «culture du secret» au ministère des Transports, la Coalition avenir Québec (CAQ) veut forcer la divulgation des études détenues par le gouvernement sur le troisième lien en convoquant des fonctionnaires clés en commission parlementaire. Le député de La Peltrie, Éric Caire, a fait parvenir lundi une lettre au président de la Commission des transports et de l’environnement (CTE), le libéral Pierre Reid, afin qu’elle soit saisie du dossier du troisième lien Québec-Lévis. Après avoir échoué à obtenir des documents par la Loi sur l’accès à l’information, il s’agit selon la CAQ du seul recours à sa disposition pour démêler les «versions hautement contradictoires», d’une part celle du ministère des Transports (MTQ), et de l’autre celle du ministre Laurent Lessard.

Lire sur Le Soleil

Sondage : Les gens de Québec et de Lévis veulent aussi un SRB

Étonnamment, l’appui massif au troisième lien ne porte pas ombrage au projet de service rapide par bus (SRB), qui recueille lui aussi une forte adhésion, particulièrement sur la Rive-Nord. La firme Léger a choisi de questionner les répondants à la fois sur le troisième lien et le SRB, contrairement au sondage SOM du FM93 qui a mis les deux projets en opposition, forçant les répondants à choisir l’un d’eux. Plus des trois quarts des gens de Québec interrogés par Léger (77 %) ont dit être en faveur de l’implantation d’un SRB entre les deux villes.

Lire sur Le Journal de Québec