Philippe Mercure / La Presse :

C’est à la fois un moyen de transport et une petite centrale électrique mobile. Le Solar-E-Cycle, un véhicule solaire inventé par un Québécois, veut contribuer au développement économique des Africains qui vivent en régions isolées. Si certains aspects du véhicule ne convainquent pas tout le monde, il semble néanmoins répondre à certains besoins. Coup d’oeil sur une drôle de machine.

Le véhicule

Oubliez le design dernier cri et les matériaux de pointe : le Solar-E-Cycle se veut un véhicule peu coûteux et facile d’entretien. Sa structure est faite de cadres de vélo, et elle abrite une batterie et un moteur. Sur le toit trône un gros panneau solaire. Le véhicule peut accueillir trois passagers et jusqu’à 300 kg de charge, et parcourir 50 km par jour. Vitesse de pointe : 50 km/h, selon son concepteur. D’autres versions ont été conçues, dont l’une à trois roues surtout destinée à la livraison.

Lire sur La Presse