Marie Christine Trottier / Agence QMI :

Montréal ne semble pas à l’écoute des besoins des Montréalais avec son nouveau plan encadrant les véhicules en libre service (VLS), qui risque de réduire l’offre de service, déplorent Communauto et Car2go. «Ce qu’ils font, c’est qu’ils vont retenir le développement de l’autopartage. Si on veut faire la promotion de l’autopartage, il ne faut pas mettre de limites», croit Marco Viviani, directeur du développement chez Communauto, qui croit que «la ville est déjà dépassée par les évènements».

Lire sur TVA Nouvelles