ICI Radio-Canada :

Bien que la Ville de Québec propose d’acheter le terrain de l’usine de peinture Anacolor, les résidents de Cap-Rouge fréquemment incommodés par les odeurs ne se font pas d’illusions. « On ne croit pas au Père-Noël, puis même si une offre d’achat était acceptée par l’entreprise, ça ne veut pas dire que ça va se faire du jour au lendemain », souligne la porte-parole du Regroupement citoyen pour la qualité de l’air de Cap-Rouge, Stéphanie Houde.

Lire sur ICI Radio-Canada