Charles Lecavalier / Le Journal de Montréal :

(…) Autre bonne nouvelle pour M. Martel: les ventes du moteur TM4 en Chine ont littéralement explosé. La coentreprise sino-québécoise a vendu 5000 moteurs d’autobus en 2016, contre 800 en 2015. Elle détient maintenant 5 % de la part de marché des 100 000 autobus chinois mis sur les routes chaque année.

«On vise 15 %, nos ventes ont augmenté parce que notre moteur est très fiable», s’est réjoui l’ingénieur de formation.

Lire sur Le Journal de Montréal

Site Internet de TM4