Agence QMI :

MONTRÉAL | Une marche de protestation s’est tenue dimanche, à partir de la raffinerie Suncor de Montréal, où aboutit le pétrole de la ligne 9b d’Enbridge, pour manifester contre le développement de nouveaux oléoducs.

Les manifestants avaient prévu un parcours de 16 km jusque dans le Vieux-Montréal dans le cadre de la Marche des peuples pour la Terre-mère. Ils en ont profité pour dénoncer la loi 106, qui met en œuvre la Politique énergétique 2030 du gouvernement du Québec et ont aussi souligné l’approbation de l’inversion du flux du pipeline 9b d’Enbridge accordée il y a un an.

«Ce pipeline représente une menace permanente pour l’eau potable de millions de personnes, dont près de trois millions dans la région de Montréal. De plus, il a été autorisé sans le consentement préalable de communautés autochtones directement affectées», a déclaré Amélie Violette, porte-parole de la marche.

Les participants ont aussi critiqué la loi 106 qui selon eux permettra aux entreprises du secteur pétrolier et gazier de lancer de nombreux projets.

«Le droit crucial des communautés de refuser des projets industriels dangereux est gravement compromis par cette loi. Le recours au bâillon pour l’adopter parle de lui-même», a affirmé Céline Lachapelle, représentante et porte-parole d’Action Environnement Basses-Laurentides.

Lire sur Le Journal de Montréal

La lutte contre l’oléoduc 9B d’Enbridge se poursuit à Montréal

Fanny Samson / ICI Radio-Canada :

Plus d’un an après l’inversion de la canalisation 9B d’Enbridge entre North Westover, en Ontario, et Montréal, des dizaines de manifestants ont marché plus de 16 km dans les rues de la métropole pour sensibiliser la population. Ils demandent l’arrêt immédiat du transport de produits pétroliers par ce pipeline qui traverse des centaines de cours d’eau.

Les organisateurs de la Marche des peuples pour la Terre Mère dénoncent la dégradation de la canalisation qui permet d’acheminer le pétrole de l’Alberta vers les raffineries de l’est du pays. « [La canalisation 9B] menace l’eau potable de millions de personnes, notamment 3 millions de personnes dans la région de Montréal et il n’y a pas eu le consentement des Premières Nations sur leur territoire », affirme l’une des porte-parole de l’événement, Amélie Violette.

Lire sur ICI Radio-Canada

Une marche pour dénoncer le premier anniversaire de l’oléoduc 9

Journal Métro :

Quelques dizaines de personnes ont marché 16,6 km, dimanche, pour dénoncer la mise en service, il y a un an, de l’oléoduc 9 d’Enbridge ainsi que l’adoption récente de la loi 106 sur la mise en œuvre de la Politique énergétique du Québec. La marche a débuté à la raffinerie Suncor, à Montréal-Est, et s’est terminée à la Place de la Grande-Paix-de-Montréal, dans le Vieux-Montréal.

L’événement visait à souligner le premier anniversaire de l’inversion, de l’augmentation du débit et de la remise en fonction de l’oléoduc de la ligne 9. «Ce pipeline représente une menace permanente pour l’eau potable de millions de personnes, dont près de trois millions dans la région de Montréal.

Lire sur le Journal Métro

Le Devoir : Dans la rue pour l’anniversaire de la ligne 9 d’Enbridge