ICI Radio-Canada :

Même si la Ville de Québec dispose déjà d’une réglementation pour forcer les propriétaires récalcitrants à entretenir des bâtiments laissés à l’abandon, elle est nettement insuffisante, estime Julie Lemieux. La Ville réclame « de nouveaux pouvoirs » qui n’existent pas jusqu’à présent : « Une espèce de DPJ des bâtiments », illustre la conseillère. Cette nouvelle réglementation pourrait se retrouver dans le projet de loi qui accordera un statut particulier à la Capitale-Nationale. Les libéraux ont promis son adoption à l’Assemblée nationale d’ici la fin de la session parlementaire vendredi.

Lire sur ICI Radio-Canada