Le sauvetage de l’île d’Anticosti ne doit pas servir à financer le saccage de la Gaspésie. C’est ce que plaident 27 groupes citoyens et environnementaux réunis aujourd’hui à Montréal.

Primo, les groupes exigent que les négociations en cours entre le gouvernement Couillard et Pétrolia, au sujet de l’annulation des projets d’exploration pétrolière et gazière sur l’île d’Anticosti, se fassent en toute transparence. Secundo, que l’entente ayant mené à la création d’Hydrocarbures Anticosti soit rendue publique, comme Pétrolia l’avait d’ailleurs elle-même proposé en juin 2016. Tertio, le rejet de tout projet d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures au Québec.

Lire sur Le Pharillon

Le Pharillon : Inquiétudes écologiques quant à la stimulation au projet Bourque

Radio Gaspésie : Embauche pour la structure du CEGRIM