Isabelle Porter / Le Devoir :

Pour la première fois cette année, un groupe de jeunes résidents d’habitations à loyer modique (HLM) de Québec ont pu avoir accès gratuitement au parc de la Jacques-Cartier. L’initiative a connu un tel succès qu’on parle déjà de la répéter l’an prochain. Le président de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ), John McKay, dit vouloir ainsi compenser le « déficit nature » de nombreux jeunes qui vivent en ville. « La SEPAQ veut lutter contre ce fléau », a-t-il dit dans un communiqué. L’activité, qui s’est déroulée le 29 juillet, a permis à 50 jeunes de parcourir le parc, de faire du rabaska, et même du mini-rafting.

Lire sur Le Devoir