Florence Sara G. Ferraris / Le Devoir :

Quand vient le temps de parler d’électrification des transports, il est parfois bien difficile de démêler le vrai du faux. Entre l’amour inconditionnel des uns et les vertes critiques des autres, les véhicules électriques de tout acabit sont au coeur de nombreux débat. Mise au point.

La voiture électrique est complètement verte 

Vrai et faux. Plus verte que sa cousine thermique en ce qui a trait aux émissions de gaz à effet de serre (GES), la voiture électrique n’est toutefois pas complètement écologique. « Il faut regarder le portrait d’ensemble, lance Luc Gagnon, président d’Option transport durable, un organisme qui fait la promotion du transport collectif depuis 2002. Quand on parle des véhicules électriques, on a tendance à occulter bien des aspects pour se concentrer uniquement sur le fait qu’ils n’utilisent pas de pétrole. »

Lire sur Le Devoir