Normand Provencher / Le Soleil :

(Québec) Il y a une dizaine années, Béa Johnson vivait à fond de train le rêve américain. Installée en banlieue de San Francisco avec son mari et ses deux garçons, elle possédait une villa, plusieurs voitures et se souciait peu de ce qu’elle jetait aux ordures. Aujourd’hui, sa vie est radicalement différente. Exit l’insouciance environnementale et l’hyperconsommation, la mère de famille est devenue la papesse d’une démarche anti-gaspillage qui fait boule de neige sur la planète.

Alors que chaque Québécois envoie à l’enfouissement ou à l’incinérateur quelque 700 kg de déchets par année, la petite famille de Mme Johnson se limite à… un maigre demi-litre. Les ordures produites par la famille Johnson tiennent dans un bocal.

La recette? Appliquer aussi souvent que possible les cinq règles du concept zéro Déchet : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter. «Moins on consomme, moins on recycle.»

«De mon ancienne vie, il ne me manque rien, c’est tout le contraire. Jamais je ne retournerais en arrière», confie en entrevue au Soleil la Française originaire d’Avignon, à quelques jours d’une conférence qu’elle prononcera à Québec cette semaine, où elle partagera avec le public son «épiphanie» avec «beaucoup d’humour».

(…)

Vous voulez y aller?
Quoi : Conférence de Béa Johnson

Où : Le Cercle (228, Saint-Joseph)

Quand : le jeudi 20 avril

Billets : 20$ à la porte (tous les billets disponibles en ligne ont été vendus)

Lire sur Le Soleil