Patricia Cloutier / Le Soleil :

(Québec) Le comité Zone d’intervention prioritaire (ZIP) de Québec et Chaudière-Appalaches émet des doutes quant à la possibilité que les Lévisiens puissent eux aussi se baigner dans le fleuve dès l’an prochain. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé début juin qu’il comptait s’inspirer de l’expérience de baignade de Québec, à la baie de Beauport, pour mettre sur pied un projet-pilote en 2017. Cette première ouverture de la Ville de Lévis depuis de nombreuses années a agréablement surpris Hamida Hassein-Bey, directrice de ZIP de Québec et Chaudière-Appalaches. «C’est un premier pas qu’ils ont fait et il faut les encourager. Par contre, est-ce que c’est possible pour l’an prochain? J’ai des doutes, car ils n’ont pas de données. Ils n’ont pas fait de suivi de la qualité de l’eau de baignade ces dernières années», exprime-t-elle.

Lire sur Le Soleil

Le Soleil : Marée de baigneurs à la baie de Beauport

Le Soleil : La plage de l’anse au Foulon en 1960