Nicolas Bérubé / La Presse :

Comment convaincre les gens de moins polluer ? La question taraude les gouvernements et les groupes environnementaux de la planète. Une nouvelle étude montre que miser sur le sentiment de culpabilité des citoyens ne les rend pas plus susceptibles d’appuyer la cause environnementale. Demander aux gens de réfléchir à leur rôle dans les changements climatiques produit autant de résultats que leur demander de réfléchir à la façon dont ils se brossent les dents. « Les résultats nous ont surpris », explique à La Presse Nick Obradovich, candidat au doctorat en sciences politiques de l’Université de Californie à San Diego, et coauteur de l’étude « Collective Responsibility Amplifies Mitigation Behaviors », publiée dans le dernier numéro de la revue Climate Change. « Nous croyions qu’évoquer la responsabilité personnelle des gens aurait plus d’effets que cela. »

Lire sur La Presse